Sésame

PAFASP - Programme d'Appui aux Filiéres Agro-Sylvo-Pastorales

Le sésame est une culture traditionnellement pratiquée dans toutes les régions du Burkina Faso. Sa production est particulièrement importante dans la Boucle du Mouhoun. On estime qu’en moyenne, 2/3 des ménages agricoles du pays produisent du sésame. La production est faite généralement sur de petites parcelles de moins de 0,5 ha, en culture pure (82%) et en association (18%) et avec très peu d’apport d’engrais moderne.

La production

La production de sésame est fluctuante en fonction des conditions climatiques. Elle prend de plus en plus l’ampleur avec l’intervention de nouveaux acteurs de soutien à la production pour l’exportation au cours de ces dernières années. Leur intervention a permis de maintenir la production à un niveau dépassant 10 000 tonnes/an. (Entre 12 000 à 31 000 tonnes), mais les rendements obtenus sont faibles (autour de 300 à 400kg) par rapport au potentiel (au moins 1 500 kg). Après une tendance à la baisse de 1987 à 1995, la production de sésame connaît une tendance croissante résultant davantage d’un accroissement de superficie plutôt que d’une amélioration de la productivité.

La Transformation

La consommation au niveau des ménages se fait sous forme de grains et de sauce de sésame (surtout lors de certaines fêtes traditionnelles) et de croquettes. Les deux produits principaux issus de la transformation du sésame sont les croquettes et l’huile. La transformation du sésame en huile est réalisée par une unité d’extraction (SOCOPA) ayant une capacité de transformation de 6.000 tonnes de graines/an, soit 26% de la production de 2006. Le sésame est aussi utilisé comme garniture de biscuits produits de façon artisanale.

La Commercialisation

Le sésame est commercialisé sous forme de pâte, d’huile et de gâteaux/beignets (croquettes) au niveau national et de produit du cru (sans aucune transformation) ou d’huile aux niveaux national et international.

La grande partie de la production de sésame est exportée en produit du cru par les opérateurs exportateurs (TROPEX, SOPRADEX, SOPROFA, OLAM, MAXIGRANA). Les destinations de ces exportations sont la Côte-d’Ivoire et le Togo au niveau sous régional, la Suisse, l’Italie, les Pays-Bas, la France et la Grande-Bretagne au niveau international. En moyenne, 89,74% de la production de sésame a été exportée de 1997 à 2002. Le revenu issu des exportations de sésame est passé de 2,17 milliards de FCFA en 1997 à 5,07 milliards en 2005. En moyenne, le revenu d’exportation de sésame est de 3,95 milliards de FCFA/an de 1998 à 2005.

Le commerce mondial de sésame en 2002 est estimé à 552 000 tonnes de graines et 31 000 tonnes d’huile. Les plus grands importateurs sont l’UE, les USA, l’Asie, la Turquie, Israël, le Japon et Singapour. Le Burkina Faso s’octroie environ 3,76% du marché de grains de sésame. Au regard des conditions favorables de production et de l’existence d’un marché important au niveau mondial, le développement de la filière contribuera à générer des revenus substantiels aux exportateurs et aux producteurs.

L’Organisation des acteurs de la filière

Au niveau des producteurs, les principaux acteurs sont les membres des Groupements de producteurs de coton (GPC). Au niveau de la commercialisation, on note la présence de l’association des importateurs/exportateurs de produits du cru (ASIECRU), l’association des importateurs/exportateurs de produits oléagineux (AIEPO), la Fédération Nationale des Exportateurs du Burkina et le Conseil des Oléagineux du Burkina (COB).

Syndiquer le contenu

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...

MÉDIATHÉQUE