Salon mondial de l’agriculture biologique / Biofach 2011

PAFASP - Programme d'Appui aux Filiéres Agro-Sylvo-Pastorales

Le Burkina à la conquête d’importants marchés

Une dizaine d’associations burkinabè étaient présentes au Salon mondial de l’agriculture biologique ( Biofach) du 16 au 19 février 2011 à Nuremberg (Allemagne ). Ces structures ont participé à cette manifestation grâce au soutien du ministère de l’agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques à travers le Programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP). Depuis plus de vingt ans, Biofach est l’évènement leader du monde bio, rendez-vous privilégié des professionnels de la transformation et du commerce de produits du secteur.
La responsable de la gestion du pavillon africain, Kari Ôrjavik , est tout simplement impressionnée. « Le Stand du Burkina est bien visité et les produits exposés ont de la couleur et de la saveur », s’émerveille-t-elle. Mangue fraîche, mangue séchée, anacarde, beure de karité, sésame, hibiscus, coton. Le Burkina a présenté une diversité de produits biologiques de qualité contrôlée à ce salon, devenu au fil des années « la » rencontre internationale de la branche et son moteur en matière d’innovations.
Réunie sous la bannière Burkina avec un concept de communication dédié à la filière bio, les associations ont ainsi bénéficié d’une visibilité accrue sur le stand, mettant en avant le dynamisme de l’offre nationale en matière d’agriculture biologique. Cinq cents personnes ont visité le stand et près de cent cinquante y ont laissé un contact. « Nous avons eu des contacts très utiles. Le marché du bio est en plein expansion et le Burkina a sa place sur ce secteur très exigeant ». Les acteurs agricoles burkinabè présents au salon sont optimismes. Cela d’autant plus en 2008 le chiffre d’affaires mondial réalisé avec des produits biologiques s’élevait à plus de cinquante milliards de dollars et connaissait une augmentation de 10% selon Agrarmart Informationsgestellschaft, une société spécialisée dans l’information sur le marché agricole. D’après une étude de la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique ( IFOAM) datant de 2008, le Burkina, avec 4038 hectares , est le dixième pays africain ayant les plus grandes superficies agricoles certifiées bio et le cinquième pays africain ayant le plus grand nombre de ferme bio avec 6195 hectares.

Pour Jérémie Mandé, représentant l’opérateur spécialisé filière végétale (OSFV) du PAFASP, le Burkina dispose n’énormes potentialités pour l’expansion de l’agriculture biologique et la conquête de nouveaux marchés . Pour cela, il plaide avant tout pour une mutualisation des ressources et une stratégie commune à l’export.. Le conseiller du ministre de l’Agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques, Boniface Bationo, chef de la mission, ne dit pas autre chose quand il invite tous les acteurs du secteur à mieux s’organiser pour affronter les exigences de qualité et de traçabilité du marché.

La manifestation a attiré 2 500 exposants et près de 45 000 visiteurs.
Plus qu’un salon, Biofach est un rendez vous d’affaires : un salon international mettant en avant les produits et les savoir-faire auprès des professionnels du secteur, une plate forme d’affaires B to B (business to business) entre exposants et acheteurs, des conférences et débats pour discuter des nouveautés et découvrir les thèmes émergents du secteur.

La problématique de l’alimentation mondiale fut le thème central de cette édition.

Comment nourrir à long terme sept milliard d’habitants ?

Par l’augmentation de la production conventionnelle.

Par une agriculture biologique durable ou par le changement de comportement des producteurs.

  • Des contacts encourageants ont été noués entre les exposants burkinabès et des acheteurs
  • Les visiteurs ont particulièrement apprécié les produits burkinabès
  • Le chef de mission, Boniface Bationo (gauche) a eu des échanges prometteurs tant au niveau institutionnel que commercial
  • Biofach : un salon incontournable de l’univers agricole biologique
Syndiquer le contenu

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...

MÉDIATHÉQUE