Oignon

PAFASP - Programme d'Appui aux Filiéres Agro-Sylvo-Pastorales

Le PAFASP a mené des activités visant à booster les performances de la filière oignon et à relancer l’exportation de l’oignon dans la sous-région. Les principaux résultats acquis sont :

Au niveau de l’amélioration de la production et de la productivité :

La mise en œuvre de programmes annuels de formation et l’accompagnement de 2630 producteurs d’oignon sur les thèmes :

  • L’itinéraire technique de production de semence d’oignon et de l’oignon de consommation;
  • Technique d’amélioration de la qualité marchande de l’oignon;
  • La maîtrise des circuits de commercialisation et techniques améliorées de production et de conservation d’oignon bulbe.

La réalisation d’un voyage d’étude avec la participation de 20 personnes dont les acteurs, les représentants des services technique et des ONG l’expérience de ce pays en matière d’organisation de la filière oignon et de développement de technologie de conservation d’oignon.

La mise en place d’un programme de facilitation de l’accès aux intrants agricole de qualité.

En collaboration avec APIPAC et la Coopérative de Commercialisation des Intrants et Matériels Agricoles (COCIMA), le programme a contribué à:

  • Etendre le réseau des distributeurs de COCIMA dans les 34 provinces et les 13 régions administratives,
  • Réaliser des sessions de formation, d’élaborer des fiches technique de conduite culturale.

460 distributeurs ont été informés et sensibilisé s sur les textes règlementant la distribution des intrants agricoles au Burkina Faso.

114 nouvelles adhésions ont été réalisées.

6 boutiques d’intrant obtenu leurs dossiers agrément auprès de la CNCP.

L’appui à GPV pour la production de semence d’oignon sur le périmètre semencier de Yakouta dans la région du Sahel sur 10 ha.

Amélioration des capacités de stockage conservation de l’oignon bulbe.

L’appui à l’amélioration des capacités de stockage et de conservation a permis de mieux réguler le marché et d’accroître la valeur marchande des produits à travers le développement et la diffusion de deux (2) prototypes d’infrastructure de conservation : Un en structure maçonné de Bloc de terre Compressé (BTC) de capacité moyenne de 20 tonne et l’autre qui l’amélioration d’une technologie traditionnelle de conservation dans des silos à paille appelé « Rudu » de capacité moyenne de 2 tonnes.

Développement de la commercialisation.

Pour booster la commercialisation de l’oignon le programme a mené des actions multiformes:

La réalisation des missions commerciales dans la sous région et de participation aux foires Cote d’ivoire, Ghana, bénin etc. pour nouer des contrats commerciaux.

L’appui ( 4 ) organisations de commerçants d’oignon à élaborer et mettre en œuvre d’un plan d’actions ayant permis : le renforcement de leur capacité organisationnelle, de rechercher de nouveaux marchés, d’engager des concertations entre les associations en vue de mieux organiser la gestion du fret et l’envoi des produits sur les marchés, l’animation des points d’information commerciale et de réaliser des infrastructures de soutien à la commercialisation : hangar de conditionnement - commercialisation, quai d’embarquement etc.

Syndiquer le contenu

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...

MÉDIATHÉQUE