Le PAFASP injecte plus de 6,5 milliards F CFA dans la filière mangue en 2016

PAFASP - Programme d'Appui aux Filiéres Agro-Sylvo-Pastorales
L’Association interprofessionnelle mangue du Burkina, (APROMAB) a organisé courant décembre 2016 à Bobo Dioulasso un atelier bilan de la campagne mangue 2016. Il ressort de ce bilan que 8480 tonnes de mangues fraîches ont été exportées en 2016 contre 5425 tonnes en 2015. On note également à la lecture de ce bilan que 1930 tonnes mangues séchées ont été produites en 2016 contre une production de 1210 tonnes en 2015. La production de jus et de purée de mangue a connu une baisse par rapport à la campagne 2015. Ainsi les transformateurs ont produit 2335 tonnes de jus et purée ont été produite en 2016 contre 2600 tonnes en 2015 En termes de ressources, la filière mangue a généré un revenu de plus de 18 732 400 000 de francs CFA (tous les maillons confondus). Au niveau de la transformation, plus 3530 emplois ne sont créés dont 80 % au profit des femmes et au niveau de la commercialisation environ 450 emplois sont créés dont 80% au profit des femmes. En 2016, environ 1 000 000 de plants ont été produits et livrés au niveau national et sous régional pour un chiffre d’affaire de plus de 200 000 000 de francs CFA. En 2016, les investissements du PAFASP au profit des acteurs de la filière mangue s’élèvent à six milliards six cent quinze mille sept cent vingt-huit mille cinq cent cinquante-deux (6.615.728.552) francs CFA et se décompose comme suit : création des vergers 6.203.677.354 FCFA ; mise en place de pépinières 84.438.000 FCFA ; création d’unité de jus de mangue 17.822.500 F CFA ; installation des séchoirs Atesta 18.034.975 FCFA ; installation des séchoirs Tunnel 151.922.923 FCFA ; Partenariat Public Privé (PPP) 139.832.800 FCFA Ce partenariat public privé (PPP) concerne d’une part PAFASP/ FRUITEQ d’une valeur de 97 531 000 FCFA et a permis la réalisation d’une pépinière moderne et d’un verger école de très haute densité de dix (10) hectares et a également financer GEBANA à hauteur de 42.301.800 FCFA pour la réalisation d’une compostière et d’un parc a bois. Le PAFASP s’est également investi dans le renforcement des capacités des acteurs de la filière mangue : 240 personnes ont été formées aux techniques de lutte contre la mouche des fruits inféodée au manguier.
Syndiquer le contenu

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...

MÉDIATHÉQUE