Volaille locale

PAFASP - Programme d'Appui aux Filiéres Agro-Sylvo-Pastorales

Depuis janvier 2007, le Gouvernement du Burkina Faso, avec l’appui de la Banque Mondiale, met en œuvre un programme de diversification et de compétitivité de l’agriculture dénommé Programme d’Appui aux Filières Agro-Sylvo-Pastorales (PAFASP). Son objectif de développement est d’améliorer la compétitivité des filières ciblées sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux contribuant ainsi à une croissance agricole partagée.

Pour ce faire, le PAFASP est structuré en trois composantes:

  • Amélioration des performances techniques et économiques des filières ASP.
  • Développement des infrastructures d’irrigation et de mise en marché.
  • Amélioration de l’environnement institutionnel, du cadre réglementaire et de l’offre de services.

Un des objectifs majeurs du projet au niveau des quatre filières prioritaires (mangue, oignon, bétail-viande et volaille locale) est de renforcer les capacités d’organisation, de planification et de gestion des acteurs afin de leur permettre d’assumer la maîtrise d’ouvrage pour la promotion de leur filière à travers des structures représentatives et dynamiques et des mécanismes de planification et d’information appropriés.
Pour ce qui est de la filière volaille locale, l’objectif du projet était d’accroître l’offre nationale de volaille locale en quantité et en qualité par la promotion en amont d’élevages modernes de volaille locale et en aval par la mise en place d’infrastructures de transformation et de mise en marché répondant aux normes d’hygiène requises et respectueuses de l’environnement. Dans ce sens, les actions suivantes ont été retenues prioritaires:

  • L’élargissement de la couverture vaccinale de la volaille avec un objectif de couvrir 30% des effectifs au niveau national.
  • L’amélioration de la productivité et de la production à travers l’introduction des systèmes d’approvisionnement en intrants alimentaires, la formation des producteurs et le financement de micros projets avec une attention particulière pour les unités d’élevage moderne de volaille.
  • Le soutien à la valorisation de la production au niveau aval principalement par la création de modèles de kiosque à volaille, d’unités d’abatage modernes de viande de volaille ou le soutien à des unités modèle de grillade de poulets locaux.

Toutes ces actions devaient être soutenues par un processus d’organisation et de structuration interprofessionnelle de la filière. Mais à ce jour, l’interprofession n’est pas encore créée. Le projet a néanmoins permis l’émergence d’un noyau de base des acteurs de la filière disposant aujourd’hui d’un bureau exécutif national et de points focaux dans toutes les treize régions que compte le pays. Ce noyau devra conduire avec l’appui de l’OSF, le processus de mise en place à très court terme d’un cadre plus formel et mieux organisé des acteurs de la filière volaille locale.

Syndicate content

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...