MOT DU COORDONNATEUR NATIONAL

Vous y êtes !

Bienvenue sur le site du Programme d’Appui aux Filières Agro-Sylvo Pastorales (PAFASP) du Burkina Faso.

Ce site a pour objet d’apporter des réponses à vos besoins d’information de tous ordres sur les filières Agro-Sylvo Pastorales du Burkina Faso.

PARTENAIRES

FILIÉRES

  • Au Burkina Faso, la filière mangue a un potentiel de production d’environ 120 000 tonnes /an sur une superficie entre 10 000 à 12 250 ha.
    Les vergers de manguiers sont concentrés dans les Régions des Hauts bassins, des Cascades soit 75% des superficies et dans la Région du Centre Ouest.

  • L’oignon est un produit de consommation courante dans les pays de la sous région. Il représente 10 à 25 % de la consommation de légumes dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. Le Burkina Faso se situe au 4ème rang des pays producteurs d’oignon en Afrique de l’Ouest après le Nigeria, le Niger, et le Sénégal.

  • De façon spécifique pour la filière bétail/viande, les indicateurs d’impact du PAFASP convenu entre les acteurs entre 2007 et 2008 étaient que les exportations devaient atteindre au moins six cents (600) tonnes de viande dont cinq cents (500) tonnes sur la République Centrafricaine (RCI) et 100 tonnes sur le Ghana.

  • Au niveau de la filière volaille locale, les actions retenues par les acteurs de la filière consistaient à :
    L’élargissement de la couverture vaccinale de la volaille avec un objectif de couvrir de 30% des effectifs au niveau national :
  • Le coton est la première culture d’exportation au Burkina. On estime la production à 500 000 tonnes en moyenne par an pendant ces deux dernières années. Trois (3) grandes zones de production qui sont concernées par la production du coton : la zone Ouest, la zone Centre et la zone Est.

  • Le maïs constitue la 3ème spéculation céréalière du Pays après le mil et le sorgho. Il est cultivé sur l’ensemble des 13 régions du pays avec de fortes disparités régionales. Les régions des Hauts bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun sont les principales zones de production et génèrent l’essentiel des excédents commercialisables.

  • Le niébé est produit dans toutes les régions du Burkina Faso en association avec les céréales (95 %) et en culture pure (5% des superficies et 9% des volumes produits). Plusieurs variétés sont disponibles en fonction de la zone agro-climatique et se distinguent par la texture, le goût, et la vocation (fourragère et non).

  • Le sésame est une culture traditionnellement pratiquée dans toutes les régions du Burkina Faso. Sa production est particulièrement importante dans la Boucle du Mouhoun. On estime qu’en moyenne 2/3 des ménages agricoles du pays produisent du sésame.

ÉVÉNEMENTS

10 Juin, 2017 - Le ruudu , un silo de conservation d’oignon accessible aux petits producteurs
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui...
7 Juin, 2017 - PAFASP: un investissement promoteur pour le secteur agricole au Burkina
Yaya Koné, la soixantaine dynamique, avec ses quarante années d’expérience dans la mangue, fait partie des barons de la filière au Burkina. Après...

ACTUALITÉS

10/06/2017 - 23:34
Présentation de la technologie du ruudu En réponse à la situation difficile de 2008 où des producteurs se sont retrouvés avec des tonnes d’oignons qui pourrissaient sous leurs yeux, l’Association professionnelle des maraichers du Yatenga (ASPMY) a sollicité le soutien du...

MÉDIATHÉQUE